Centre indépendant de médiation, d'arbitrage et d'expertise (CIMAE)

Que ce soit pour la mise en place d’un projet, en prévention de différents ou pour la gestion des conflits, une médiation conventionnelle, judiciaire ou administrative, a pour objectif de conduire les personnes, grâce à la présence active d’un tiers médiateur et en toute responsabilité, à prendre des décisions raisonnées facilitant la prévention des difficultés, et/ou la sortie de crise.

Nous sommes immédiatement à votre service pour vous aider à gérer vos conflits pendant la crise sanitaire.
Pour plus de renseignements, cliquer ICI

Qui peut initier ou demander une médiation ? Nous sommes tous concernés, citoyens, partenaires sociaux ,managers, RH , juristes, gestionnaires, salariés, chefs de projet, magistrats, avocats…., car nous sommes tous impactés par les conflits, qu’ils nous concernent directement ou pas.

Pourquoi opter pour la médiation ?

Parce que c’est rapide

quelques semaines, voire moins, rarement plus de trois mois. Quand elle est ordonnée par un juge elle dure au maximum 6 mois. 

 
 
 
 

Parce que c’est un processus totalement confidentiel 

une confidentialité qui s’impose au médiateur et aux parties, même à l’égard du juge, mais que les parties peuvent lever d’une commun accord. 

Parce que le coût en est maîtrisé

Les parties peuvent quitter la médiation à tout moment et les frais de médiation, qui sont réduits, sont prévisibles et le plus souvent partagés entre les parties.
 

Parce que les parties gardent le contrôle de leur affaire

au lieu de déléguer leur sort aux juges. Le médiateur veille à ce que les échanges restent courtois et que chacun puisse s’exprimer et être écouté.

Parce que cela réussit trois fois sur quatre

Les parties peuvent inventer des solutions créatives, ce qui est impossible dans un procès. Pas de voies de recours, pas de problèmes d’exécution. Tout à gagner et presque rien à perdre…

 
 

Pourquoi choisir le CIMAE ?

Pour la compétence de ses membres

Le CIMAE est composé de professionnels compétents, d’horizons divers, chefs d’entreprise, avocats, magistrats, experts judiciaires qui ont une expérience professionnelle du conflit avérée outre une formation certifiée de médiateurs. Plusieurs sont formateurs de médiateurs dans des écoles prestigieuses. Le CIMAE et la plupart de ses médiateurs sont inscrits sur la liste des médiateurs d’une ou de plusieurs cours d’appel.

Pour la rigueur professionnelle et morale de ses membres

Tous les médiateurs homologués par le CIMAE se sont engagés à respecter un code de conduite qui garantit leur impartialité, leur neutralité, la confidentialité de leurs échanges, la mise à jour permanente de leurs connaissances, par des formations continues,  des analyse de pratiques, des supervisions. 

Pour son implication dans le monde de la médiation

Le CIMAE est engagé dans toutes les réflexions sur l’avenir de la médiation en France., notamment le collectif Médiation 21 dont il est un membre fondateur.  Il participe à de nombreuses réunions d’information dans les juridictions, les entreprises, les communes, les écoles de formation. 

 

Nos domaines de pratique de médiation

Médiation civile

La médiation civile concerne tous les conflits entre particuliers ou personnes morales de droit civil : litiges de voisinage, de succession, de liquidation de régimes matrimoniaux, de copropriété, d’indivision, de location, différends contractuels, mise en cause de responsabilités, fixation de dommages et intérêts,  créances, etc.

Médiation commerciale

Il s’agit des médiations portant sur le contentieux commercial entre entreprises, sur le droit de la concurrence, de la propriété intellectuelle,  les différends  dans l’entreprise,  entre associés, avec des repreneurs, des différends financiers, relatifs au fonctionnement des sociétés ou d’autres personnes morales.

Médiation du travail

Relèvent de la médiation du travail, celles relatives aux différends individuels ou collectifs entre employeurs et salariés, relatifs au contrat de travail,  (à l’exception de ceux régis par des dispositions d’ordre public), des conflits entre salariés, entre des salariés et l’encadrement, voire avec  des tiers, les litiges de harcèlement, de discrimination de toute nature  dans les relations de travail.

Médiation administrative

Sont concernées les médiations entre personnes publiques et privées, physiques ou morales, entre une commune, une administration et ses administrés (relatives par exemple à un permis de construire, à des travaux de voirie, à des taxes diverses), entre communes, portant sur des contrats administratifs, litiges entre personnes publiques et sociétés privées (travaux publics, environnement).